indisposer


indisposer

indisposer [ ɛ̃dispoze ] v. tr. <conjug. : 1>
• fin XVIe; de indisposé
1Altérer légèrement la santé de, mettre dans un état de légère indisposition physique. Ce qu'il a mangé hier l'a indisposé. L'odeur de tabac froid l'indispose. gêner, incommoder.
2Mettre dans une disposition peu favorable. déplaire (à), désobliger, fâcher, froisser, hérisser, mécontenter. Il indispose tout le monde (contre lui) par sa prétention. importuner; énerver. Tout l'indispose, il a un caractère difficile ( agacer) . « chacun ici-bas se trouve indisposé par la marotte du voisin » (Céline).

indisposer verbe transitif (latin indispositus, confus) Rendre quelqu'un un peu malade, l'incommoder : La chaleur m'indispose. Mettre quelqu'un dans des dispositions peu favorables, le mécontenter : Il m'a indisposé avec ses remarques acides.indisposer (synonymes) verbe transitif (latin indispositus, confus) Rendre quelqu'un un peu malade, l'incommoder
Synonymes :
- gêner
Mettre quelqu'un dans des dispositions peu favorables, le mécontenter
Synonymes :
- déplaire
- fâcher
- hérisser
- se mettre à dos

indisposer
v. tr.
d1./d Mettre dans une disposition défavorable. Votre attitude l'a indisposé.
d2./d Rendre légèrement malade.

⇒INDISPOSER, verbe trans.
A. — Mettre dans un état d'indisposition physique. Le signor Pandolfini fut indisposé après son repas (JOUVE, Paulina, 1925, p. 80). La fumée de cigares, les éthers des alcools l'indisposaient malgré les portes ouvertes (PEYRÉ, Matterhorn, 1939, p. 102).
B. — Au fig. Mettre dans une disposition peu favorable, contrarier, irriter. Ce monarque avait indisposé contre lui, par un caractère irritable et très susceptible, une partie de la noblesse russe (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 979). La mise en place des documents, leur renouvellement en temps opportun — car rien n'indispose plus le touriste qu'une indication périmée ou un dépliant jauni — réclament un personnel expérimenté et une organisation vigilante (JOCARD, Tour. et action État, 1966, p. 243) :
... ayant tenté vainement de protéger les fermiers irlandais sans indisposer les propriétaires anglais, M. Gladstone était arrivé à cette conviction que l'ordre social ne serait assuré en Irlande que si la terre irlandaise appartenait aux Irlandais.
JAURÈS, Ét. soc., 1901, p. 238.
Prononc. et Orth. : [], (il) indispose [-po:z]. Att. ds Ac. dep. 1740. Étymol. et Hist. 1. Ca 1407 indisposé « gâté, mis en mauvais état » (J. GERSON, Dialogue spirituel ds Œuvres, éd. P. Glorieux, t. VII, p. 166 : ame indisposee par pechié mortel); 1662 s'indisposer « se préparer mal (à quelque chose) » ([LEMAISTRE DE SACY] De l'Imitation de Jesus-Christ, 1. 4, chap. 12, p. 384 : Celuy qui apres m'avoir receu se répand aussi-tost en des satisfactions exterieures, s'indispose beaucoup pour me recevoir); 2. a) 1455 indisposé « légèrement malade » (Arch. Nord, B 1686, f° 50 ds IGLF : femme indisposee de sa personne); 1828 trans. « rendre légèrement malade » (MOZIN-BIBER); b) 1891 spéc. « qui a ses règles » (HUYSMANS, Là-bas, t. 1, p. 101); 3. 1675 indisposé contre « fâché, mécontent » (MÉNAGE, Obs. sur la lang. fr., t. II, p. 446 ds BRUNOT t. 4, p. 484); av. 1679 s'indisposer contre « prendre en aversion » (RETZ, Œuvres, t. IV, p. 229 : elle s'indisposoit contre ses amants). Dér. de disposer et de son part. passé disposé; préf. in-1. Cf. lat. indispositus « mal ordonné, confus », lat. chrét. « mal préparé, surpris ». Fréq. abs. littér. : 105.

indisposer [ɛ̃dispoze] v. tr.
ÉTYM. V. 1700, sens 2; s'indisposer « se mettre dans de mauvaises dispositions », 1662; de indisposé (→ ci-dessous), d'après disposer.
1 (1828). Sujet n. de chose; compl. n. de personne. Altérer légèrement la santé de (qqn), mettre (qqn) dans un état de légère indisposition physique. || Ce qu'il a mangé hier l'a indisposé. || L'odeur de pipe refroidie l'indispose. Gêner, incommoder.
2 (Sujet n. de personne ou de chose; compl. n. de personne). Mettre dans une disposition peu favorable. Déplaire (à), désobliger, fâcher, froisser, hérisser. || Il indispose tout le monde contre lui par sa fatuité, sa prétention. Énerver, importuner, mettre (se mettre à dos), prévenir (contre). || Le maître avait indisposé ses élèves contre lui (→ Admonestation, cit. 1). || Indisposer qqn par des paroles, des actions désagréables. Désobliger. || Tout l'indispose, il a un caractère difficile, il est aigri. || Une telle faute de goût indisposera les spectateurs, les lecteurs. Tiquer (faire). Absolt. || Il indispose.
1 Et moi je n'ai pas osé l'en dédire, m'a dit Dorante, parce que j'aurais indisposé contre moi cette fille, qui a du crédit auprès de sa maîtresse (…)
Marivaux, les Fausses Confidences, II, 12.
2 Lui, il imposait et presque indisposait.
Barbey d'Aurevilly, Une histoire sans nom, p. 56.
3 Malgré moi, tout en parlant, j'observe qu'avec la pointe de son coupe-papier il se cure les ongles. J'aimerais mieux qu'il ne le fît point, parce que ça m'indispose un peu.
G. Duhamel, Salavin, IV, Journal, 29 nov.
Passif. || Être, se trouver indisposé par qqch., de qqch.
4 Personne dans la salle n'avait l'air de remarquer cette discordance grotesque entre le spectacle et la musique. Pour moi, j'en étais indisposé.
G. Duhamel, Salavin, IV, Journal, 15 oct.
5 (…) chacun ici-bas se trouve indisposé par la marotte du voisin.
Céline, Voyage au bout de la nuit, p. 257.
——————
indisposé, ée p. p. adj.
1 Adj. (V. 1460; « mal disposé », v. 1407; de 1. in-, et disposé, p. p. de disposer). Qui est affecté d'une indisposition. Aise (être mal à l'aise; n'être pas à son aise), fatigué, incommodé, malade, souffrant. || Il est, il se sent indisposé (→ Incommodité, cit. 6).REM. Au XVIIe s., Bouhours n'admettait que cet emploi du mot.
6 Elle vint hier pour me voir, mais j'étais indisposée et ne recevais personne.
Marivaux, la Vie de Marianne, VI.
7 (…) elle fit dire qu'elle s'était trouvée indisposée et s'était mise au lit. Mme de Rosemonde voulut monter chez elle; mais la malicieuse malade prétexta un mal de tête qui ne lui permettait de voir personne.
Laclos, les Liaisons dangereuses, XXIII.
Par euphém. (au fém.). Qui a ses règles.
8 Cette femme qui était indisposée donna de son sang (…)
Huysmans, Là-bas, V.
9 Chez quelques femmes seulement, l'époque des menstrues n'est marquée par aucun phénomène particulier (…) La plupart des femmes éprouvent, au contraire, des malaises légers. Elles en donnent la traduction en déclarant qu'elle sont « indisposées ». Mais, entre la simple « indisposition », et la dysménorrhée intense (…) il y a tous les degrés.
A. Binet, Vie sexuelle de la femme, p. 119.
2 (P. p.; attesté 1675). → ci-dessus, cit. 4 et 5.
DÉR. (De indisposé) Indisposition.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • indisposer — (in di spô zé) v. a. 1°   Rendre indisposé, c est à dire un peu malade. Ce qu il a mangé hier l a indisposé. 2°   Fig. Rendre indisposé, c est à dire peu favorable. •   Les manières impérieuses qu ils employaient à l égard de leurs alliés et de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • INDISPOSER — v. a. Aliéner, fâcher, mettre dans une disposition peu favorable. Cette démarche nous a tous indisposés contre lui. Ce rapport l indisposera contre vous. INDISPOSÉ, ÉE. participe …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • INDISPOSER — v. tr. Affecter d’une indisposition. Son dîner d’hier l’a indisposé. Il signifie, surtout figurément, Fâcher, mettre dans une disposition peu favorable. Cette démarche nous a tous indisposés contre lui. Ce rapport l’indisposera contre vous …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • indisposer — vt. (physiquement), incommoder, fatiguer, brasser, remuer, secouer, (ep. d une indigestion, d une mauvaise grippe) : barbolyî (Albanais 001) ; brafâ (001, Moye), brassâ (001, Ansigny) ; kontraryî <contrarier> ; fatigâ (001) ; indispozâ (001 …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • désobliger — [ dezɔbliʒe ] v. tr. <conjug. : 3> • 1564 ; « délier d une obligation » 1307; de dés et obliger ♦ Indisposer (qqn) par des actions ou des paroles qui froissent l amour propre. ⇒ déplaire, froisser, indisposer, peiner, vexer. Vous me… …   Encyclopédie Universelle

  • indispune — INDISPÚNE, indispún, vb. III. tranz. şi refl. A( şi) strica buna dispoziţie; a (se) supăra, a (se) mâhni (în mod trecător), a (se) întrista. [Perf. s. indispusei, part. indispus] – Din fr. indisposer (după pune). Trimis de valeriu, 21.07.2003.… …   Dicționar Român

  • aigrir — [ egrir ] v. <conjug. : 2> • XIIe; de aigre I ♦ V. tr. 1 ♦ Rendre aigre. ⇒ altérer, corrompre. Faire aigrir le lait, le faire tourner. Pronom. Le vin s aigrit, devient aigre. 2 ♦ Fig. Remplir d aigreur, rendre aigri, amer. ⇒ indisposer,… …   Encyclopédie Universelle

  • offusquer — [ ɔfyske ] v. tr. <conjug. : 1> • XIVe; lat. ecclés. offuscare « obscurcir » ♦ Indisposer (qqn) par des actes ou des propos qui lui déplaisent. ⇒ choquer, froisser, heurter. Il est offusqué d un tel sans gêne. « Les succès de Proust… …   Encyclopédie Universelle

  • déplaire — [ deplɛr ] v. tr. <conjug. : 54> • 1160; lat. pop. °displacere, de placere « plaire » I ♦ V. tr. ind. 1 ♦ Ne pas plaire; causer du dégoût, de l aversion (à qqn, à un groupe...). ⇒ dégoûter. Cet aliment me déplaît. ⇒ répugner. Œuvre, style… …   Encyclopédie Universelle

  • disposer — [ dispoze ] v. <conjug. : 1> • 1180, « décider de »; lat. disponere; francisé d apr. poser I ♦ V. tr. dir. 1 ♦ (1452) Arranger, mettre dans un certain ordre. Disposer des fleurs dans un vase, les couverts sur la table. ⇒ arranger, mettre, 1 …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.